Golf. Périgueux

Bastère à l’aise avec la petite balle

Légende : Deux podiums de haut niveau autour d’un directeur très satisfait du week-end

Le cinquième Trophée seniors, réservé aux plus de 50 ans, a été remporté par un ancien footballeur professionnel, venu d’Angoulême.

Ils et elles étaient venu(e)s 119 de 37 clubs des quatre coins de France pour le 5e Trophée Seniors de Périgueux. Cette compétition fédérale en stroke-play réunit sur deux jours les meilleurs compétiteurs de plus de cinquante ans. Ce week-end par 35° à l’ombre, la tension des dernières parties pour la gagne a rajouté à la chaleur ambiante. « Le meilleur a gagné ! », reconnaissait Thierry Mathieu, index 2, le seul périgourdin à avoir pu se mêler à la lutte finale. Il avait bien eu l’opportunité de revenir au score, mais il rate son putt au 17, tandis que le futur vainqueur réussit un recentrage presque inespéré sur l’ultime trou « 130m par-dessus tous les peupliers. ». Ce vainqueur, Nicolas Bastère, index 1.5 était venu d’Angoulême « avec les sept joueurs de notre équipe 1 en pleine préparation pour le championnat de France à Nîmes dans trois semaines ». Un vainqueur gagnant sur tous les fronts. « Bien sûr, je suis très heureux de mes deux journées (70 et 75) même si aujourd’hui j’ai souffert sur la fin, mais je suis surtout satisfait du bon comportement de tous mes coéquipiers. ».

Raoul Didier, index 3 d’Aix-Marseille (76 et 74) a, quant à lui, réussi à partager la 2e place avec Thierry Mathieu (74 et 76) en signant une carte à +2 le dimanche. Au pied du podium le vosgien Henri Broisson (76 et 75) coiffe l’expérimenté Éric Lespinasse, index 0 de Biarritz malgré deux birdies aux 16 et 18 de ce dernier. À 6 coups un trio s’est bagarré sans retenue dimanche sur les neuf trous de retour : le lorientais Bruno Le Lan, index 3, Guy Piercy, le plus périgourdin des anglais et Even de L’Estang, index 5 du Stade Français. Trois autres périgourdins terminent dans les vingt premiers : Malcolm Bown, Laurent Rondel et Patrick Gianella, auteur d’un remarquable 75 le dimanche.

Chez les dames la lutte a été tout aussi acharnée et la victoire ne s’est dessinée que sur les trois derniers trous pour revenir à la plus expérimentée : Barbara Woodham, index 4 de Limoges-Porcelaine, qui, fière de ses quatre birdies le dimanche (80 et 78), confiait : « Aujourd’hui, avec cette chaleur ce n’était pas à moi d’attaquer. J’ai assuré et elles ont fini par craquer. ». Elle devance sa partenaire de club Barbara Eyraud, en tête le premier jour (77 et 88). Pour la 3e place Sylvie Champeaux de Limoges-St. Lazare passe devant la stéphanoise Yvette Bracoud d’un seul point. La bergeracoise Marie-Cécile Bagur, index 6 jouait encore la victoire jusqu’au fatidique trou n° 16 : « Je vais dans l’eau, pourtant sur un bon coup, mais trop risqué. Ensuite au 17 je fais double. C’était fini pour moi. Mais je reviendrai. ». Monique Devier, birdies au 7 et au 8 et Chantal Mage ont plus que sauvé l’honneur pour les couleurs périgourdines, mais le niveau était encore un peu trop élevé.

Le Grand Prix de Périgueux va accueillir samedi 15 et dimanche 16 août plus de 120 golfeurs et golfeuses (déjà 15 inscrits d’index 0 à 2). Dernières inscriptions et renseignements au 05 53 53 02 35.